Monsieur Moustache : un artiste qui vous veut du bien

Qu’on aime ou qu’on aime pas la Saint Valentin, la fête des amoureux c’est le 14 Février. 
Une occasion pour Adrien Van Delft, alias Monsieur Moustache, d’exposer à Art by Friends 500 dessins de sa collection « Les amoureux » jusqu’au 28 févier prochain et de publier le 6e tome de ses aventures romanesques.

Exposition en cours chez Art by Friends. 

Vendredi 9 février à 8h30, au café Sur les pas de la petite botte, 4 bis Avenue d’Aléry. Installés dans un petit coin cosy, Ibrahim Maalouf en musique de fond, les Agitateurs de rêves rencontrent un agitateur d’amour, auvergnat d’origine et annécien d’adoption.

Agitateurs de rêves. Pourquoi Monsieur Moustache ?

Mr Moustache. Ça fait plus de dix ans que je porte la moustache. Ça me rappelle le romantisme des années 1900, j’aime bien. Et puis, c’est surtout un sourire sur le visage. Ça égaie les gens avant même de me rencontrer.

 

AdR. Quand as-tu commencé à dessiner ces petites scénettes romantiques ?

Mr M. J’ai commencé à gribouiller sur mes cahiers quand j’étais à l’école des Gobelins à Annecy (nldr : cursus conception réalisateur multimédia). A l’époque, je dessinais des moments partagés avec une femme dont j’étais amoureux. Le premier tome lui est d’ailleurs dédié.

 

« La moustache c’est comme un sourire sur le visage »

AdR. Chaque livre est dédié à une femme ?

Mr M. Oui, une ou plusieurs, mais il y a toujours une histoire d’amour derrière. Chaque rencontre m’inspire. J’aime beaucoup l’énergie amoureuse qui m’anime et me bouleverse à chaque fois. Mes livres ne sont pas nostalgiques des histoires passées. Je dessine toujours au moment de la rencontre avec beaucoup de spontanéité. L’amour est universel et tout le monde peut se reconnaître dans mes dessins. Ils sont fait pour être offerts.

 

AdR. Combien de temps passes-tu sur chaque dessin ?   

Mr M. 4 heures environ. Le temps de dessiner à la plume et d’écrire le texte. Ensuite, je scanne le dessin, le colorise et refais la typographie sur l’ordinateur.

« J’ai écrit les 100 petits trucs que j’aimais chez une femme et les ai dispersés dans Annecy. »

 

AdR. C’est donc un projet artistique pour lequel tu t’investis personnellement et tu consacres pas mal de ton temps. Pourquoi reverses-tu tous les bénéfices des ventes à des associations ?

Mr M. Je considère qu’on ne peut pas faire de profit sur l’amour, en tout cas je n’ai pas envie d’en faire. De ce fait, je reverse tous à des associations : le Secours populaire, Les Restos du Coeur ou l’Afdi (agriculteurs français et développement international) par exemple. Je laisse également les gens libres de soutenir la cause qu’ils souhaitent.

 

AdR. Quelle est ta plus belle folie amoureuse ?

Mr M. Ah j’en ai plusieurs ! (nldr : grand sourire) Mais pour n’en citer qu’une… J’ai écrit les 100 petits trucs que j’aimais chez une femme et les ai dispersés dans Annecy. Aujourd’hui, il y a encore deux petits papiers dissimulés dans la ville devant lesquels je passe souvent.

 

AdR. Tu es un amoureux de l’amour. Tu as des artistes romantiques à conseiller à nos lecteurs ?

Mr M. Oui, l’amour est un sentiment extrêmement fort ! Quand on aime, il faut le dire, le faire sentir, agir en grand. J’aime beaucoup Marina Abramovic pour ses mises en scène poignantes avec son mari et Alexandre Jardin pour son livre « Le Zèbre » qui raconte les actes extravagants d’un homme qui veut ressusciter l’ardeur de son couple.

 

 

Mr Moustache est un de ces romantiques contemporains qui cherchent à saisir le Merveilleux qui se cache dans les petits instants à deux. Grâce au trait d’une plume, qu’il lie à la force des mots, il réussi à extraire la magie et la vérité d’un instant.

Retrouvez tous ses dessins sur Facebook et achetez ses livres sur Lulu !

Crédit photo : Charlotte Mesle Photographie

Laisser un commentaire