Body Worlds

Dérangeante pour certains, fascinante pour d’autres, la grande exposition itinérante BODY WORLDS – Le cycle de la vie débarque à Genève pour une durée d’environ trois mois (Du 21.09.2017 au 07.01.2018).

L’atmosphère très intimiste de l’exposition nous plonge dans le monde du corps humain, de notre naissance à notre mort, car ce sont bel et bien de vrais corps auxquels​ nous sommes confrontés.  Tout ceci est l’oeuvre du docteur et anatomiste allemand Gunther Von Hagens, créateur de la plastination. Cette technique permet de conserver des corps humains ​(ou corps d’animaux) ​en remplaçant les liquides par du silicone ou de la résine. A partir de ce procédé, ils sont ensuite mis en scène et articulés d’une certaine manière afin, entre autre, d’accéder aux secrets du mécanisme de notre corps et de nous dévoiler son évolution au fil du temps.

 

Les mettre en scène, voilà une chose qui saute tout de suite aux yeux. Peut être que ceci dévoile une pointe de sadisme de la part de l’anatomiste, mais également un certain talent artistique, même si le but premier est scientifique et informatif. Il est très remarquable d’observer des pièces immenses telle​ que le cavalier et son cheval.

Au fil de l’exposition nous découvrons le fonctionnement et le rôle de chaque élément qui constitue notre corps: de nos organes, en passant par le système nerveux, jusqu’au plus petit os de notre oreille interne. Elle nous révèle également l’effet de certaines maladies comme une tumeur au rein.​

Gunther Von Hagens va toujours plus loin et nous dévoile également des petits mystères tel que le système veineux d’un coeur, créant une petite sculpture tout en poésie et délicatesse.

J’ai été captivée​ par la théâtralité de certaines pièces qui prouve que Von Hagens a une grande imagination, même si je ne pouvais nier parfois le sentiment de perversion qu’il y avait à positionner les corps, tel des pantins, ou les dépecer d’une certaine manière. J’ai pu par ailleurs observer un réel travail d’orfèvre.

Cette exposition très controversée, divise ou séduit. C’est une chance d’avoir accès à une telle approche du mystère de la vie, à ne pas manquer !

Laisser un commentaire