Qu’est ce que grandir ?

Qu’est-ce que grandir ?
La pièce « les Grands » répond à cette question universelle, en ouvrant une brèche vers tous les possibles. Et si on y accédait ?

Enfance, silence. Jeux rigolos, solitaires. Paroles? A soi-même.
L’enfant vit dans son monde, dans son imaginaire où chaque évidence adulte est remise en cause par la logique implacable de cet âge préambule.

Adolescence, j’affiche mes idéaux donc je suis. Je placarde et je crie bien fort ce que je pense. Je souffre, je suis un(e) incompris(e).
L’ado se rebelle, se dresse contre cette société pleine de codes qu’il n’est bon que de casser. Ordre du jour: ne ressembler à personne et sortir des cadres à tout prix…

Age adulte, désillusion et les pieds retombent sur Terre. Bien obligés…
L’adulte veut faire comprendre qu’il a réussit à force de travail, qu’il a saisi le sens de la vie en accumulant les expériences, et que si désormais il peut parler en toute franchise, c’est parce qu’il s’est débarrassé des faux-semblants qui l’handicapaient jadis. L’adulte peut se permettre de donner des leçons car lui-même en a reçu plus jeune… Et il le fait savoir.

 

Ces trois âges qui façonnent la vie d’un humain sont représentés grâce à trois comédiens. Fanny de Chaillé, la metteur en scène, réalise l’impossible en nous montrant des gens grandir. Et comme la réflexion autour de ce thème est très complète, elle aborde l’action de grandir sous toutes ses coutures. Que ce soit par l’approche du changement physique, en mettant un(e) comédien(e) différent pour chaque étape de la vie, ou par la démonstration du changement psychique, en faisant évoluer les idées évoquées, et surtout la façon de les communiquer.

L’enfant joue, l’adolescent se révolte. Les adultes offrent au terme du spectacle une leçon de vie où de nombreux thèmes sont abordés, mais qui tous se rapportent à un acte : grandir.
On observe avec fascination le franchissement de chaque étape, qui nous rapproche un peu plus à chaque fois du sacro-saint âge adulte, l’âge mûr, l’age d’or, la force de l’âge.
Mais quand on nous explique ce que c’est vraiment, « être adulte », alors le mythe tombe, la légende s’écroule et l’émancipation apparaît sous son jour le plus sombre…

Quand j’ai senti que des choses intéressantes allaient être dites, je n’ai pas pu m’empêcher de sortir carnet et stylo. Voici ces bout de phrases attrapées au vol que j’ai notées:

« Quand on est grand, on joue pour perdre. Et au lieu de changer de tactique, on rejoue inlassablement les mêmes coups perdants. »

« En fait, un adulte, ce n’est qu’un adolescent réussi… »

« Je suis moi adulte, je ne suis que le « je » des « je » passés, et surtout, des « je » possibles. »

« Ce qui sera de ce qui est. »

« On ne croit en rien. On essaie tout. »

Je vous conseille fortement ce spectacle qui ouvre une véritable réflexion sur la question  « qu’est-ce que grandir ?« , et qui fait aussi appel à l’imaginaire !
Vous allez rire aux larmes, vous allez essayer de retenir des bouts de phrases similaires à ceux que j’ai notés, mais surtout vous allez vous reconnaître dans n’importe quel personnage, puisque toutes les étapes de la vie sont représentées.

L’une des principales questions qu’on puisse se poser lorsque les étapes se mélangent, quand l’adulte parle à l’enfant qui parle à l’adolescent, quand chacun expose se vision du monde c’est : laquelle gagne ? A vous de voir.

Parce que comme l’a dit Eric-Emmanuel Schmitt: « la vérité n’est que le mensonge qui nous plait le plus« .

Laisser un commentaire