• Accueil
  • /
  • Musique
  • /
  • Pogo Car Crash Control : un concert déjanté mais contrôlé

Pogo Car Crash Control : un concert déjanté mais contrôlé

Les Pogo Car Crash Control, c’est du punk, du vrai ! Et ça s’est passé au bar des Tilleuls à Annecy à l’occasion de Hors Pistes : un festival annécien doté d’un vrai concentré de cultures musicales variées, pour tous les âges et pour tous les goûts.

Mais qui sont-ils ?!

Dans un univers quelque peu psyché avec une overdose de folie, on y retrouve les P3C avec leurs influences diverses pour une performance bondée d’adrénaline.

Il n’y a pas de doute là-dessus, influencés par des groupes comme Pleymo, Sum 41, en passant par les BB Brunes en allant jusqu’à nos amis du trash metal comme Slayer, ces quatre amis du punk ont su rassembler bien des univers pour créer le leur. Ces quatre jeunes, arrivés tout droit de Lésigny dans la région Île-de-France, sont venus faire trembler les murs ainsi que le coeur de nos chers Haut-Savoyards.

La performance :

Début de concert – intro assez brutale : 1 2 3 4 !!

À partir de là, les P3C nous emmènent directement dans le chaos des rythmes punk à l’état pur.

Après ce début de concert, la salle semble se chauffer doucement mais sûrement grâce à l’énergie et les décibels projetés.

Un peu de larsen à la guitare en guise de transition entre les morceaux histoire de ne pas perdre cette bonne ambiance qui s’est installée.

20 minutes de concert : Les Pogo Car Crash Control semblent être bouillonnants et sont prêts à exploser davantage à tout moment !

C’est ici que nos musiciens fous enchaînent leur set et arrivent enfin à booster le public et à rendre l’atmosphère démentielle. À lire le nom du groupe, nous savons déjà qu’avec eux, pas de concert sans pogo !

Entre des rythmes secs et rapides, des textes gueulés dans un micro et certaines dissonances par-ci par-là, le groupe nous prouve une certaine technique qui passe par des changements rythmiques, des solos bien solides ainsi que des morceaux structurés et sérieusement travaillés.

En bref, malgré cet univers punk, de sueur et de bière, ces quatre jeunes savent ce qu’ils font et ont su adopter une bonne habilité sur scène.

45 minutes de concert : Voici quelques titres un peu plus soft ainsi que de bonnes surprises, autant dans leur musique que dans leur humour au 6ème voire au 10ème degré.

Le concert continue et se termine avec un set bien contrasté en énergie.
Pour conclure, une bonne ambiance, du talent au rendez-vous et une bonne dose de décibels.
De quoi passer un bon moment, en espérant les revoir prochainement dans nos montagnes !

En attendant, retrouvez-les sur leur Facebook !

Maxime Ours

 

Laisser un commentaire